Les Partenaires

Association des habitants

Dans notre logique d'accompagnement, nous soutenons les actions émises par les habitants. Depuis plusieurs années un petit groupe d'habitants voulait "faire bouger le quartier". Ce groupe informel au départ nous avait demandé de mettre en place des actions sportives de proximité pour les femmes du quartier. Nous l'avions accompagné avec la FSGT à l'époque et par la suite il en avait la gestion pleine. Cet accompagnement mené conjointement avec une éducatrice de l'AGASEF et une assistante sociale du Conseil Général, a amené les habitants à se structurer et à créer l'association "Bienvenue au Grand Clos". Cette démarche a été longue car la structuration associative n'est pas simple (constitution d'un Conseil d'Administration, ouverture d'un compte bancaire, demande de subvention…). Aujourd'hui, nous travaillons avec eux comme n’importe quel partenaire notamment sur la fête de quartier.

 

 

Un quartier pour tous

"Un quartier pour tous" est une association d'habitants du quartier de Côte Chaude qui a vu le jour en 2013. Elle a pour but de dynamiser le quartier et créer du lien, en proposant des actions festives et notamment de resserrer les liens avec le quartier du Grand Clos Chavassieux. Dans cette optique, elle a organisé un festival des talents amateurs intitulé "Festi3C" (3C pour Côte-Chaude Chavassieux) qui se déroule dans différentes structures des deux quartiers. Nous avons donc été sollicités pour participer à ce festival en accueillant une exposition. Lors du bilan, il nous a semblé intéressant de pouvoir proposer de nouvelles actions comme l’observation du coucher de soleil lors de l'équinoxe ou la mise en place d'une exposition de réalisation d'artistes locaux sur le réemploi.

Ces deux années de partenariat sur le festival ont permis l’émergence de rapports de confiance qui dépasse maintenant le simple cadre de ce festival. En effet, "Un quartier pour tous" est devenu un partenaire avec lequel nous allons développer un partenariat plus conséquent dans le cadre du projet intitulé "Les jardins de Charlotte" qui est développé dans la partie perspectives.

 

 

Ressourcerie

C'est un lieu qui favorise la pratique du réemploi, c'est-à-dire donner un nouvel usage à un objet en fin de vie.

Nous avons mis ce lieu à disposition de l’association "Opensources" qui, en échange de cette occupation pour sa propre expérimentation, participe à divers projets locaux en apportant son expertise.

Ce lieu était cité parmi nos perspectives en 2012 puisqu'une première expérience concluante avait eu lieu durant l'été : la construction d'un catamaran dans une démarche de réemploi (composé de bouteilles en plastique qu’il a fallu collecter, de bâches publicitaires, d'un sommier métallique, d'un filet de façadier et de quelques bouts de palette). Lors des années suivantes, cette démarche de réemploi a été transférée auprès d'autres centre sociaux de l’agglomération. Il est bien évident que l'investissement des adolescents de ces structures avait une fin en soi. En effet, toutes ces embarcations ont participé à des régates sur la Loire qui étaient intégrées chaque année lors d’une journée festive au mois de juillet (démonstration de joutes, balades en goélette, feu d'artifice…). Cette action a dû être abandonnée car le financement s'est arrêté.

Cependant, d'autres réalisations, avec différents publics, ont pu être envisagées.

Les enfants du centre de loisirs ont réalisé un abri à insectes pour le jardin pédagogique de la structure dans une démarche de réemploi.

L'association "Opensources" a également participé à l’exposition sur le réemploi dans le cadre du "Festi 3C" organisée par l'association Un quartier pour tous. Les centres de loisirs des trois structures de proximité ont pu tester ces objets détournés lors d'un après-midi commun.

Enfin, "Opensources" est venu en appui à différentes actions comme lors de la réalisation d'ateliers sur le réemploi dans le cadre des AEM et de la labellisation des pôles de compétence mise en place par la Ville de Saint-Étienne. Cependant, cette labellisation, et l'aide financière correspondante, a été supprimée et nous ne sommes plus en capacité d’effectuer ce type d’action.

 

 

Une équipe globalisée pour les Ateliers Éducatifs Municipaux (AEM)

Nous connaissons tous les enjeux de cette réforme pour les élèves que ce soit sur le rythme quotidien, les horaires et les ateliers à proprement parler. Mais à notre échelle associative, cette réforme a permis une réflexion commune entre les trois structures du territoire (Maison de Quartier de Côte-Chaude, Amicale Laïque de Côte-Chaude et le parc de Montaud). Nous avons élaboré un projet global au niveau du secteur nord-ouest pouvant répondre aux exigences organisationnelles et pédagogiques. Nous avons mis en place un fonctionnement commun, une mutualisation des équipes et du matériel au niveau de trois groupes scolaires du quartier (Écoles du Petit Coin, du Grand Clos et de Côte-Chaude).

Depuis longtemps, les structures d’Éducation Populaire du secteur n'avaient pas co-construit une action d'une telle envergure à vocation pérenne. Tout le processus de préparation a permis à chacun de se rencontrer, de débattre, de proposer. Nous avons pu confronter nos fonctionnements, nos tarifs, nos actions bien au-delà des rythmes scolaires, amorçant une réflexion sur la cohérence de notre travail au service de la population sur un territoire donné.

Nous nous sommes aperçus des possibilités de chacun et des actions concrètes ont vu le jour (cantine pour tous sur l'Amicale Laïque le mercredi midi, mutualisation des véhicules, journées en commun sur les différents centres de loisirs, accueil du relais assistante maternelle au niveau des locaux du Parc de Montaud…). Les perspectives d'évolution sont immenses, les Ateliers Éducatifs Municipaux ne sont qu'une première marche vers de nouveaux modes de collaboration concertée et efficace répondant aux nouvelles exigences de notre travail.

 

Équipe des jardiniers municipaux

Les relations cordiales entre notre équipe et celle des jardiniers municipaux nous permettent de faire remonter des remarques de la part des usagers du parc de Montaud sur les aménagements par exemple, mais également de permettre une communication aux usagers des différents projets en cours sur le parc.

D'autre part, l'équipe des jardiniers est également un soutien pour le compost.

Les salariés en insertion interviennent au quotidien sur l'espace Parc de Montaud. Cette action "nettoyage" est connue des jardiniers municipaux. Ainsi, lorsqu'il arrive à nos salariés de trouver des objets encombrants non transportables, nous en informons les techniciens municipaux qui interviennent alors.

Et si le ramassage des déchets n'a pas été effectué correctement par les salariés, un des techniciens nous en informe et nous y remédions rapidement. Nous sommes ainsi sur une véritable collaboration.

 

et d'autres partenariats locaux avec le collège Puits de la Loire, l'école du Grand Clos, la maison Saint-Sébastien.

 

Nous mettons également le partenariat au centre de nos pratiques professionnelles.

 

Été jeunes

Un projet autour des déplacements en vélo (itinéraire, équipements, comportement, mécanique) a été mené en partenariat avec le Centre Social de Montferré La Cotonne. Cette action a été reconduite sous la forme d'un camp itinérant le long du canal du midi. Fortes de cette expérience, les deux structures ont donc proposé au Conseil Général d'organiser à nouveau un camp itinérant à vélo dans le cadre de l’opération "Été jeunes". Cette fois ci, le groupe était constitué par le public de structures ligériennes qui ont choisi ce camp auprès du Conseil Général. Certains jeunes du Comité d'Animation sur le parc de Montaud et du Centre Social Montferré La Cotonne ont été en position "d'encadrants" puisqu'ils ont participé au camp dans le cadre de chantiers éducatifs afin de venir en soutien à la gestion quotidienne.

C'est une manière de les mettre en position de transmettre leur expérience et de les valoriser par leur participation à un projet qui rayonne au-delà du cadre où ils évoluent habituellement.

 

Festival Curieux voyageurs

Depuis quelques années, nous participons activement avec les jeunes au Festival au travers de nombreuses actions (élaboration d'ateliers, tenue d'une ligne téléphonique, stand de présentation, participation à des projections…).

Nous poursuivons le nouveau voyage amorcé depuis 2013 : le voyage littéraire. Dans le cadre du festival, nous mettons en place un jury littéraire composé d'enfants issus de différentes structures socioculturelles de la région stéphanoise. Le but étant de découvrir des albums jeunesses dont la thématique est le voyage. Les enfants vont s'imprégner de ces livres afin d'élaborer un projet de création présenté au festival. Le projet est mené en partenariat avec la coordinatrice du festival, la DDCS, des professionnels du livre, des animateurs, la médiathèque de Beaulieu et des bénévoles. Il permet la mise en relation des différents professionnels et bénévoles autour de formations littéraires essentielles à la réussite de l'action.

Nous désirons proposer aux familles de participer au festival par une visite et le visionnage de plusieurs films en collaboration avec l'association d'habitants "Bienvenue au Grand Clos".

 

Festival des nuits du petit théâtre de Montaud

Depuis dix ans, nous avons pu faire vivre le théâtre de verdure notamment grâce à l’association des "Nuits du petit théâtre de Montaud". Ce temps fort régulier de trois nuits fin juin chaque année et devenu un rendez-vous incontournable pour les habitants mais aussi les stéphanois. Aujourd'hui, il est porté par des troupes de théâtres amateurs issues de différents milieux mais aussi de la MJC des Tilleuls. Nous participons dans l'organisation et mettons à disposition du personnel pour le montage, l'accueil et le démontage. C'est un moment convivial et intergénérationnel vecteur de mixité social au cœur même du parc de Montaud.

 

École Jules Janin

Ce projet initié en 2013 avec le secteur "Education" de la Ville de Saint-Étienne a vu le jour au printemps 2014 : la restauration du mobilier bois scolaire de l’école Jules Janin. Ce projet dirigé par un designer, Sarah Degouy, doit permettre de conserver des meubles anciens en bois en prévision du déménagement de l’école dans les locaux de la Cité du Design. Ainsi, le métal, élément majeur de l’espace, est combiné avec le bois, une matière noble présente dans les écoles depuis des siècles.

Ce travail a été mené durant toute la période estivale par une équipe de quatre à cinq salariés en insertion encadrés par deux personnes. Les salariés en insertion ont pu approcher les techniques liées à la restauration de meubles en bois (ponçage, vernissage, plaquage…). Ils ont aussi participé, à leur installation, au sein même de la nouvelle école et voir ainsi leur travail valorisé.

Le chantier s’est terminé par l’inauguration de l’école, à laquelle ils étaient invités, avec la présentation de leurs travaux aux élus de la Ville de Saint-Étienne et ses partenaires.

 

Jardins de Volpette

Un travail partenarial mené avec l’association des jardins de Volpette a permis la réalisation et la pose d’une toilette sèche adaptée aux personnes à mobilité réduite sur une des parcelles des jardins ouvriers.

Pour rappel, un prototype avait été fabriqué et posé dans les jardins Familiaux de Momey en 2013, celui fabriqué en 2014 s’est inspiré de ce prototype mais a été considérablement amélioré : renforcement de la toiture, pose d’un récupérateur d’eau avec un matériau anticorrosion garantissant une eau propre. La grande innovation vient de l’installation d’un séparateur des matières (urine et fèces) dans la toilette et la pose d’un urinoir.

Ainsi, séparer les matières et récupérer l’urine dans des bidons hermétiques permet son utilisation comme engrais après quarante-cinq jours : c’est le temps d’hygiénisation.

Le temps de compostage pour les fèces sous nos latitudes demande une année avant toute utilisation.

L’objectif de l’installation d’une telle toilette sèche est de promouvoir l’utilisation d’engrais "naturel", produit "localement" et veiller à la préservation de l'eau.